Running : Bâti Run 2018.

En Novembre, j’ai retrouvé la team Bretagne Outdoor, organisateur des célébrés courses, les Sénégazelles. J’ai participer au projet le « Bâti Run 2018 » au Sénégal en Afrique. Une course à pieds jumelée avec la construction d’une classe pour un collège à environ 200km de Dakar, dans le village de Simal.

J’ai déjà participé à la course Madagazelle en 2016 & 2017. C’est des projets qui me tiennent à coeur, lors desquelles, j’ai pu apporté 2 X 35kg de fournitures scolaires pour les enfants malgaches et les enfants sur les îles voisines, Nosy Be, Nosy Komba, Nosy Sakatia & Nosy Iranja. Pour ces pays frappé par la pauvreté, l’éducation et la clé pour le changement et pour l’avenir des enfants.

Pour ceux qui ne me connaissent pas encore, en 2010, j’ai été victime d’un accident de voiture à 5min de chez moi. Je m’en suis sorti avec des micro fractures dans les cervicales, la clavicule brisé, des côtes de cassé. Après 17 mois de rééducation physique et malgré le suivi des médecins, j’avais perdu l’utilisation de mon bras gauche.

À l’époque de l’accident, je jonglé entre ma vie de maman de 5 enfants, trois emplois (pour réussir à joindre les deux bouts, comme on dit) et une remise en question, suite à mon divorce.

A ce moment là, seul la reprise de mes études pouvait me permettre de trouver un emploi pour remplacer le salaire des trois métiers que je ne pouvait plus exercer. Mes qualifications, (diplômes irlandais) n’étaient pas reconnue en France et dépassé par le technologie de toute façon. J’ai donc suivi pendant 3 ans une formation en alternance pour obtenir un BTS MUC (Management des Unités Commerciales) ainsi qu’une Licence Chef de Projet (e-commerce).

Entre les deux diplômes, j’ai accepté une opération sur mon épaule à Nantes qui pouvaient me rendre la mobilité de mon bras. Je n’aurait « jamais » la même force dans mon bras gauche , mais il fonctionne, c’est déjà une chance. Je ne remercierais jamais assez le chirurgien pour cette deuxième chance.

En 2015, je me suis remis au sport après avoir respecté le délais de repos et de rééducation. C’est arrivé à point nommé car pendant mes études j’avais pris du poids (14kg pour être exacte 🙂 ). J’ai d’abord commencé par le marche rapide, pour ensuite reprendre le running. Pour me motiver, j’avais envie de faire une course, mais le côté competition ne m’attirait pas, puis un jour, j’ai découvert l’association Bretagne Outdoor, et leurs projets avait un sens, tourné vers les autres et la possibilité de changer la vie des enfants Malgaches.

Donner à ses enfants la même chance qu’on m’a donné, se construire un avenir grâce à l’éducation.

Pour le BâtiRun 2018 nous étions une équipe de 49hommes & femmes à Simal, au Sénégal du 23 au 30 novembre 2018.

Je n’ai pas pu partager des photos pendant le projet car il n’y avait pas de wifi et une connexion capricieuse pour envoyer des SMS à ma famille. Du coup j’ai été complètement déconnecté et j’avoue que ça a fait du bien.

À bientôt pour la suite de l’aventure.

Instagram : @newlifekarma

Facebook : @newlifekarma

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s